Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Cadre Photo «Lapin». 90686.r

Référence: 90686.r 

Taille: cm

Alliage : 97 % Etain.

Etain massif coulé main.

Finissages de l’Etain Satiné

Plus de détails


70,00 € TTC

90686.r

Disponibilité : Fin de série, Disponible selon les stock restant

Attention : dernières pièces disponibles !

Ajouter à ma liste

 
   

30 autres produits dans la même catégorie :

 

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur votre produit pour le personnaliser

Lièvre

Comment lire une taxoboxLepus
Lièvre en été
Lièvre en été
Classification classique
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embr.Vertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreLagomorpha
FamilleLeporidae
Genre
Lepus
L., 1758
Lièvre, aquarelle et gouache sur papier, (1502) Albrecht Dürer.

Le lièvre (du latin lepus) est un petit mammifère herbivoresauvage qui ressemble aulapin. Il existe une trentaine d'espèces de lièvres de par le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivants parfois en couple. La femelle du lièvre s'appelle la « hase » (mot emprunté à l'allemand) ; le petit du lièvre s'appelle le « levraut » (ou « levreau »)  ; le mâle reproducteur s'appelle un « bouquin » ; la hase a deux ou trois portées par an et possède trois paires demamelles. La hase possède 2 matrices, et ainsi elle procrée en superfétation. Le cri du lièvre est le vagissement.

Les lièvres possèdent de longues pattes postérieures qui lui permettent de se propulser en bonds rapides lorsque c'est nécessaire ; lelièvre d'Europe peut ainsi se déplacer à la vitesse de 70 km/h.

Les lièvres constituent ungibier de chasse. En Europe, il est parfois désigné par les noms de capucinrouquin,oreillardlebrebossu 

(lebe engascon).

Chez le lièvre d'Europe, la période de reproduction va de mars à novembre. Cette période porte le nom debouquinage.1


Différences avec le lapin

  • oreilles plus longues que la tête
  • iris jaunâtre
  • ongle des orteils fendu
  • gestation : 40 jours
  • Selon les espèces, le lièvre peut être solitaire ou vivre en couplemonogame.
  • 48 chromosomes
  • L'extrémité de l'oreille du lièvre est noire.
  • Contrairement au lapin, le lièvre n'habite pas dans un terrier souterrain. Il se repose et élève ses petits dans un nid à même le sol appelé gîte. Ses gîtes assurent une moins bonne protection que les terriers notamment concernant la régulation de la température et la protection contre les prédateurs. Pour pallier ce problème, les levreaux ont un développement beaucoup plus précoce que les lapins: Ils sont poilus et voient dès leur naissance et très vite ils subviennent à leurs besoins.
  • Le lièvre est un animal sauvage. Il n'existe pas d'espèce domestique.Cependant, suite à de longues heures d'observation, un belge a réussi à faire un élevage. Le secret réside dans la fourniture de plantes spécifiques, variées en fonction de l'année. Ceci permet de déclencher (via le système hormonal) les différents stades du développement (comme la lactation par exemple)

Lapin

Lapin
Lapins sur un carreau en céramique illustrant les Merveilles d'Al-Qazwini.
Lapins sur un carreau en céramique
illustrant les Merveilles d'Al-Qazwini.
Taxons concernés

Plusieurs espèces dites « lapins »,
classées dans la famille des Léporidae,
dans les genres suivants:

  • Brachylagus
  • Bunolagus
  • Caprolagus
  • Nesolagus
  • Oryctolagus (lapin commun)
  • Pentalagus
  • Poelagus
  • Romerolagus
  • Sylvilagus

Le mot lapin (/lapε̃/) est un terme très général qui désigne plus d'une vingtaine d'espèces de mammifères à grandes oreilles de la famille des léporidés, réparties dans sept genres biologiques. A lui seul le Lapin européen(Oryctolagus cuniculus) est à l'origine des multiplesraces de lapins domestiquesélevées à présent dans le monde entier. Les lapins ont en commun une silhouette moins élancée que celle deslièvres et, contrairement à ces derniers, ils naissent aveugles et nus, cachés dans un nid avant de pouvoir sortir à l'air libre. Les animaux désignés par ce terme sont très présents dans la culture. Le mot « lapin » est utilisé aussi bien comme patronyme que comme marque commerciale. De nombreux personnages fictifs célèbres sont également des lapins et l'animal aux longues oreilles est présent dans l'art et la littérature tout autant que dans la culture populaire, la mythologie et la symbolique de plusieurs continents.

 

Terminologie 

La dénomination qui peut désigner ces animaux change selon les cas :

  • Le terme lapin est le terme générique le plus utilisé. Son étymologie est incertaine, ce terme pourrait dériver d'une interférence entre le terme « laper » (manger avec avidité) et de « lapereau » (petit lièvre), ce dernier provenant de « lapriel » (du latin : leporellus, levreau).
  • Le terme « conil » désigne le lapin dans les textes anciens1, il dérive du latin cuniculus ; racine ancienne que l'on retrouve dans le castillanconejo, le catalan conill, l'italien coniglio, le breton konifl, le néerlandaiskonijn ou l'allemand Kaninchen. Ce terme a été remplacé en français, probablement au xive siècle, par celui de lapin.
  • la « lapine » (/lapin/) est la femelle du lapin domestique1,
  • la « hase » est la femelle du lapin de garenne, comme celle du lièvre1,
  • Le « bouquin » ou « bouquet » désigne le mâle lapin comme le lièvre (rare)1,
  • Le « lapereau » est leur petit1.

 

Espèces et races 

Les lapins sont présents un peu partout sur la planète et se répartissent en neuf genres (voir encadré ci-contre), tous classés dans la famille desléporidés, avec leurs proches parents les lièvres. Ce ne sont donc pas desrongeurs mais des lagomorphes, une branche cousine qui comprend les lièvres, les lapins et les pikas.

Sept de ces genres ne comprennent qu'une seule espèce, le genreNesolagus comprend deux espèces et le genre Sylvilagus ou lapins d'Amérique, comprend quinze espèces, soit 24 espèces différentes de lapins en tout.

Les « lapins » sauvages les plus courants sont :

Il faut ajouter à cela les multiples races de lapins domestiques (Oryctolagus cuniculus) élevés partout dans le monde, tous issus du lapin européen2. La taille des ces lapins d'élevage détermine aussi souvent leur usage par l'homme :

Encadrement (art)

Trompe-l'œil de Pere Borrell del Caso(1874)
Encadrement de type architectural sur un polyptyque de 1464

L'encadrement d'une œuvre d'art (peinture ou photographie), pour la mettre en valeur, est le moyen qui consiste à l'entourer d'une bordure, qui en limite et explicite le cadrage défini par son cadre. Par métonymie, le mot cadre se substitue au terme encadrement fait par labordure (un cadre photo) et sera indifféremment employé dans le reste du texte.

 

définition 

Le mot bordure a longtemps désigné l'encadrement lui-même : on parle des bordures des xviie et xviiie siècles.

Si sa fonction semble évidente (protection, renforcement, informations diverses apposées sur son cartel dans les musées) le choix de la qualité de ses composants (dorure, métal, verre, etc.) a longtemps été le signe de la valeur qu'accordait le propriétaire à l'œuvre encadrée1.

Mais outre ces fonctions pratiques, il faut considérer l'encadrement comme le moyen de rendre évident qu'on se trouve devant une représentation et non devant le réel. L'encadrement précise le cadre, le limite et articule le passage entre le monde extérieur et l'œuvre2. La fresque elle-même peint ses bordures pour en limiter l'action.

A contrario, la technique dutrompe-l'œil cassera ce principe en se passant de cadre ou en feignant d'en accepter le principe (manteau peint sur un cadre, peint lui-même) ; lemaniérisme en usera également et le baroque avec le débordement des personnages dans ses fresques3.

 

histoire 

Au cours des périodes artistiques, les matériaux utilisés ont changé ainsi que le style de l'encadrement : d'architectutal dans les polyptyques duMoyen Âge, de type cathédrale ou tabernacle à la Renaissance, de bois ou d'écaille dans la peinture hollandaise, il s'orne de motifs héraldiques, de végétation, de frises géométriques, suite à l'invention du mastic et du plâtre moulé au xixe siècle, et en Italie ses motifs sont historiés.

Certains cadres on été exécutés par l'exécutant du tableau lui-même voulant maîtriser son œuvre complètement et certains encadrements sont reconnus comme des œuvres d'art à part entière : Des ébénistes célèbres comme André-Charles Boulle créent des cadres, certains les signent ; le cadre du portrait de Louis XV, attribué à Carle Van Loo dans la salle de comédie du château de Parentignat, est classé monument historique en 1972.

Les impressionnistes essayeront de réduire le cadre à une bordure monochrome que le peintre tentera d'imposer définitivement sur l'œuvre4.

Le cadre lourd du xviiie siècle revient à la mode chez les contemporains, mis en valeur par des peintres comme Auguste Renoir, Pierre Bonnardmais Malevitch et Mondrian exposent sans cadre. Rothko peint les bords du châssis pour en éviter l'encadrement.

 

accessoires 

Haut de cadre Louis XIV armorié
Cartel sur un tableau d'Alfred Sisley

 

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander