Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Le page et la table garnie (avec accessoires)¤

Référence: pagetable.edp

Taille: H: 9 cm l: 15 cm l: 5 cm

Alliage : 95 % Etain.

Etain massif coulé.


Finition de l'etain  Satiné.

Le page et la table garnie (avec accessoires)

Plus de détails


92,90 € TTC

pagetable.edp

Disponibilité : Disponible suivant Fabrication

Ajouter à ma liste

 
   

18 autres produits dans la même catégorie :

 

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur une plaque adhésive accompagnant votre produit pour le personnaliser

 

Page (serviteur)

Page espagnol, L'Enfant à l'épée d'Édouard Manet
Falstaff et son page, peinture inspirée de l'œuvre de Shakespeare.

Un page (du grec παιδιον, paidion, petit garçon) était un jeune noble attaché au service d'un roi, d'une reine, d'un prince, etc.

Au Moyen Âge, un page était l'intendant d'un chevalier, un apprenti écuyer. Un jeune homme servait comme page durant sept années, dès l'âge de sept ans. A quatorze ans, il pouvait devenir écuyer et à vingt-et-un pouvait devenir lui-même chevalier. Des pages servaient aussi dans les châteaux et les grandes maisons allant chercher ce qu'on leur demandait ou portant des messages pour les aristocrates et la famille Royale. Ces garçons étaient le plus souvent les descendants de grandes familles qui apprenaient ainsi les règles de la cour et établissaient des contacts pour leur vie d'adulte.

Durant la Renaissance et après, il était à la mode, pour les aristocrates, d'avoir un jeune noir ou de jeunes hommes costumés comme pages « décoratifs ». Cette coutume dura quelques siècles et les Pages africains demeurent un accoutrement des styles baroque et rococo.

Aussi, à partir de la Renaissance, et au-delà de leur rôle de serviteurs, les pages pouvaient être choisis pour assouvir les désirs sexuels de princespédérastes (Monsieur le duc d'Orléans notamment ne se cachait pas de ses goûts en la matière).

De nos jours on ne trouve plus guère de pages, à l'exception des demeures royales et de certaines fonctions comme celles de United States House of Representatives Page (Page de la chambre des représentants des États-Unis d'Amérique) qui en est une claire survivance. Ce « job » échoit à des adolescents (garçons ou filles), inscrits ou non à un parti, sélectionnés selon un système très compétitif. Ils portent un uniforme spécifique, aussi bien à l'école que lorsqu'ils sont en service au Capitole.

 

 

 

 

 

Table

Table de salle à manger.
Table et chaise. Sculpture de Giancarlo Neri exposée à Hampstead Heath (Londres) en août 2005.

La table est un type de meuble, initialement (attesté en 1694) une surface plane et horizontale (des planches de bois assemblées) destinée à être posée sur un ou plusieurs pieds, tréteaux ou supports.

Elle est utilisée pour réunir des gens, manger, travailler et porter des objets et outillages à une hauteur commode, confortable ou représentative.

 

Histoire 

La table du repas s'entend depuis la fin du Moyen Âge comme l'ensemble de ce « dessus de table » souvent simple planche, et de son piétement qui lui est indipensable : mettre ou dresser la table est une expression à prendre au sens littéral et l'installation disparaît le repas terminé car l'usage des pièces est indifférencié1.

La Renaissance fait naître un véritable meuble (la table occidentale) destiné à remplacer le plateau volant et ses tréteaux par la voie de la sédentarisation plus forte des occupants dans leur lieu d'habitation car les meubles précédents sont mobiles (étymologie de meuble) et déplacés au cours des voyages2.

Meubles d'usage domestique, des lieux de travail et des lieux publics, les tables, utilitaires ou décoratives, sont généralement conçues comme un ensemble avec les chaises appariées, ou les pièces d'un mobilier de salon, de salle-à-manger, de bureau,...

À travers les époques, les tables relèvent de l'artisanat (ébénistes, menuisiers, « table de charpentier »), de la production industrielle (identifiables par marques, matériaux, ensembles, designers, ...).

Elles sont recyclées, récupérées, restaurées par les ébénistes, brocanteurs et antiquaires, voire classées comme patrimoine mobilier ou élément d'un intérieur. Une valeur émotive s'y attache souvent (accord signé sur telle table), ainsi qu'une valeur liée à l'art, l'artisanat, le design ou les matériaux (matériaux rares ou nobles, marqueteries, intarsio, ...).

La table, ceux qu'elle réunit, et ce qu'elle met en partage constituent des traits fondamentaux de la plupart des civilisations, réunis en rites, coutumes, usages, représentations (peintures mortes,... Le coin de table).

Typique de l'habitat occidental, elle peut être absente dans d'autres où le tapis ou le cercle accroupi assument les mêmes fonctions (des civilisations du tapis, il nous reste peut-être letapis de table).

 

Typologies 

  • Les tables se distinguent par leur forme :
Table carrées (de café, de jeu : équivalence des positions), tables (très) allongées (de repas, de noces, prééminence de l'hôte), tables ovales, tables rondes (équivalence de tous), ...
  • Les tables se distinguent et sont conçues en fonction de la manière de s'y tenir, assis sur une chaise, allongé sur un divan ou accroupi sur des coussins ou banquettes basses, ... ou/et de leur fonction principale (forme et fonction liés univoquement dans chaque style, formant des modèles de meubles).
table de salon, de salle à manger, de cuisine, de r é u n i o n, de café, de restaurant, de terrasse, de travail, de jeu, de tennis, de jardin...
  • Les tables destinées au travail se distinguent en général par un nom et des accessoires spécifiques :
table de travail, étal du boucher, table de montage (du graphiste), table à dessin (de l'architecte), table ou bureau de l'écrivain, table de dissection, table d'opération ou billard...
  • Les tables de l'ameublement des habitations reçoivent parfois des noms précis selon leurs usages (la table de repas n'a pas de synonymes), en particulier dans l'intérieur bourgeois européen :
    • Un guéridon est une petite table à pied unique.
    • Une table de chevet (ou table de nuit)
    • Une table basse (ou table de salon)
    • Selon le gastronome suisse Thomas Zorn, la table parfaite est une table ronde, d'un diamètre de 1,60 m, en bois de merisier, avec quatre à six convives, alors que le chef japonais,Toyoo Tamamara pense que la table idéale doit être carrée.

 

 

 

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander