Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Lancier et son tambour¤

Référence: b5.edp

Taille: H: 8 cm

Alliage : 95 % Etain.

Etain massif coulé.


Finition de l'etain  Satiné.

Plus de détails


58,30 € TTC

b5.edp

Disponibilité : Disponible suivant Fabrication

Ajouter à ma liste

 
   

18 autres produits dans la même catégorie :

 

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur une plaque adhésive accompagnant votre produit pour le personnaliser

Lancier

Les lanciers polonais 1807-1815

Les lanciers sont une unité decavalerie de ligne, combattant avec une lance.

 

histoire 

Même s'il y a toujours eu des cavaliers combattant armés d'une lance, les lanciers au sens moderne du terme sont originaires de Pologne, au xviiie siècle. Les lanciers polonais prouvèrent leur efficacité au service de la Grande Armée de Napoléon Ier, et à la fin des guerres de la Révolution et de l'Empire, tous les États européens avaient leurs propres régiments de lanciers.

Les armées allemande, italienne, belge, portugaise, russeet britannique

 comprenaient toutes des régiments de lanciers en 1914, au commencement de la Première Guerre mondiale. Presque toute la cavalerie allemande utilisait d'ailleurs la lance comme arme principale, aussi bien les hussards et les cuirassiers que les lanciers (appelés uhlans en Allemagne).

Les lanciers britanniques n'eurent plus de lance de la fin de la guerre des Boers (1902) à 1908, date à laquelle ces unités en furent à nouveau équipées, jusqu'en 1928. Bien que l'armée française n'ait pas eu de lanciers en tant que tels, tous les régiments de dragons et quelques unités de cavalerie légère en étaient pourvues. Ces deux particularités illustrent le débat féroce qui eut lieu avant-guerre pour savoir si l'arme de cavalerie la plus mortelle était le sabre ou la lance ; l'un comme l'autre se révélèrent des jouets dans le déluge de feu de la guerre de tranchées.

Quelques unités de cavalerie conservent aujourd'hui le nom de lanciers, même si ceux-ci se déplacent en véhicules blindés.

 

équipement 

Les lanciers ont un uniforme typique, composé d'une veste à larges revers colorés formant plastron devant, une ceinture colorée, et un chapeau carré (la chapska) d'origine polonaise. Leurs lances sont habituellement ornées de petits pennons juste au-dessous du fer de lance

Leur équivalent germanique sont les uhlans.

 

Tambour (musique)

Un tambour — du persan tambûr — est un instrument de musique à percussion constitué d'un fût sur lequel sont tendues une ou deux peaux, frappées à l'aide des doigts ou de baguettesprévues à cet effet. La vibration ainsi obtenue est amplifiée par le fût qui fait office de caisse de résonance, parfois modifiée par un timbre en acier ou en boyau naturel ou synthétique.

Le tambour existe dans la plupart des cultures. Les premières traces de l'existence de cet instrument remontent à 6 000 ans av. J.-C. Un tambour bien conservé de l'âge du bronze est letambour de Ngọc Lũ, sur lequel un décor figure divers instruments de percussion.

 

 

Facture 

On distingue les tambours par leur type de fut : en tonneau, en sablier, en calice, sur cadre, à fente, etc. Les fûts peuvent être en bois, en métal ou en terre cuite. La membrane, généralement une peau de chèvre, d'agneau ou de vache, mais parfois en matière synthétique, est fixée à la caisse au moyen de clous, de colle, de boutons, de pinces, d'un laçage ou d'une corde recouvrant les bords de la peau tout autour de la caisse. Les tambours d'orchestre occidentaux sont généralement pourvus de deux colliers — un pour chaque membrane — autour desquels sont enroulés les bords de la peau. Serrés l'un contre l'autre, ces deux colliers maintiennent la membrane tendue. Sur les tambours modernes, on préfère avoir recours à des vis de tension fixées au collier supérieur. Il y a parfois un timbre à l'arrière de la membrane que k'on peut mettre ou enlever à volonté.

 

Utilisation 

Tambour shamanique saami.

On distingue aussi les tambours par leur jeu et leur contexte de jeu. Frappés à la main, à la baguettes, aux balais, horizontalement, verticalement, etc. Presque partout, les tambours revêtent un caractère officiel, cérémonial, sacré ou symbolique. Dans certains pays d'Afrique, ils symbolisent et protègent la royauté tribale et sont souvent placés dans des lieux sacrés. Dans toute l'Asie centrale, en Sibérie, et dans certaines tribus indigènes d'Amérique du Nord, les tambours sur cadre peu profonds, à une ou deux membranes, sont utilisés comme objets rituels.

Le tambour est souvent utilisé comme moyen de communication. En Afrique, les "tam-tams" permettent de transmettre des messages à plusieurs kilomètres à la ronde. De la même façon, les roulements de caisse claire servaient autrefois à communiquer certaines instructions aux régiments d'infanterie européens. C'est au son du tambour, aussi, que l'on « faisait annonce » dans les rues et sur les places, au Moyen Âge. Mais c'est au cours du Premier Empire que le tambour s'est développé, et a connu ses heures de gloire, notamment grâce aux grenadiers de la garde qui brillaient en la manière de battre, et qui sont à l'origine de la pratique du tambour d'aujourd'hui, encore très employée lors des cérémonies officielles.

Les tambours servent de base à la batterie, utilisée dans les groupes de jazz, de rock et d'autres musiques contemporaines. Dans ce cas, on parle de préférence de toms.

 

 

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander