Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Jean-Jacques Ambert¤

Référence: GLAMBERT.edp

Alliage : 95 % Etain.

Etain massif coulé main.

Finissages de l’Etain Satiné.

Plus de détails


62,90 € TTC

GLAMBERT.edp

Disponibilité : Disponible suivant fabrication

Ajouter à ma liste

 
   

30 autres produits dans la même catégorie :

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur une plaque adhésive accompagnant votre produit pour le personnaliser

 
Jean-Jacques Ambert, né le 30 septembre 1765 à Saint-Céré dans le Lot, mort le 20 novembre 1851 à Saint-Claude en Guadeloupe, est un général d'Empire élevé au rang de baron.

Jean-Jacques Ambert, né le 30 septembre 1765 à Saint-Céré dans le Lot, mort le 20 novembre 1851 à Saint-Claude en Guadeloupe, est un général d'Empire élevé au rang de baron.
A peine âgé de 14 ans, il entra dans la marine comme volontaire et fut embarqué à CADIX à bord du vaisseau « Le Marseillais » commandé par le Comte d’Albert de RIOMS. L’année suivante, Jean-Jacques Ambert s'embarque comme volontaire sur le Pluton, et assiste à la prise des îles de Tobago et de Sainte-Lucie. Le Général Ambert fera avec ce vaisseau les campagnes d’Amérique.
De retour en France, en 1783, il combat les Prussiens comme chef du 2e bataillon de volontaires du Lot, repousse des attaques qui furent pour le jeune marin des occasions de montrer sa rare intrépidité, son calme et intelligence.
Elevé au grade de général de division à l’âge de vingt-sept ans, le 18 novembre 1793, AMBERT fut placé sous les ordres du général HOCHE.
Début 1800, il est envoyé en Corse, devenue depuis 30 ans une possession française, afin de réprimer les dernières insurrections.
Il est ensuite envoyé à la Guadeloupe en qualité de gouverneur. Il trouve sous le tropique tous les feux du climat et de la guerre civile. Destitué en 1808, parce qu'on le croit coupable d'être resté spectateur volontaire du désordre, il s'échappe de la colonie et revient en France où il demande à être jugé. La commission militaire, l'acquitte à l'unanimité, en 1812.
E n 1813 il réclama si hautement l’honneur de marcher à l’ennemi, que l’Empereur lui confia le commandement de la 31ème division, formée des départements de l’ancienne HOLLANDE. 
Presque tous les maréchaux de FRANCE avaient été ses camarades, ses lieutenants, ses disciples. Une bonne et franche amitié ne cessa jamais d’exister entre eux et le général AMBERT.
Admis définitivement à la retraite le 11 juin 1832, il est élu en 1835 Président du Conseil Colonial de la Guadeloupe qui était devenue sa patrie adoptive. Il fut président du conseil colonial de 1833 à 1848. Il sut rétablir les finances de la colonie. Il fut un partisan résolu de l’abolition de l’esclavage.
Il fut nommé Grand Officier de la légion d’honneur quelques mois avant sa mort. 
Il est enterré au cimetière du fort Louis Delgrès à BasseTerre

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander