Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Pierre-Augustin Hulin¤

 Référence: Sg5hulin.edp

Né en 1758 à Paris

Tenue de Général commandant les Grenadiers de la Garde des Consuls

Dimension: 13 cm

Alliage : 95 % Etain.


Etain massif coulé.


Finition de l'etain  Satiné.

 

Plus de détails


62,90 € TTC

Sg5hulin.edp

Disponibilité : Disponible suivant Fabrication

Ajouter à ma liste

 
   

30 autres produits dans la même catégorie :

 

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur une plaque adhésive accompagnant votre produit pour le personnaliser

 

Pierre-Augustin Hulin

Pierre-Augustin Hulin, né à Paris le 6 septembre 1758 et mort à Paris le 9 janvier 1841, est un soldat de l'armée française ayant joué un rôle important lors de la prise de la Bastille.

Son père était un marchand de draps. Il entra au service en 1771 dans le régiment de Champagne-Infanterie; il passa en 1772 au régiment des Gardes suisses, où il fut nommé sergent le7 août 1780. Au 14 juillet 1789, Hulin se mit avec l'huissier Maillard à la tête du peuple insurgé, marchant à la Bastille, entra un des premiers dans la forteresse. Hulin chercha, mais inutilement, à sauver le gouverneur Delaunay que le peuple voulait massacrer, et que, pour donner le change, il couvrit de son chapeau, ce qui lui permit de conduire son prisonnier sain et sauf jusqu'à l'Hôtel de ville de Paris, où lui-même faillit être victime de la fureur populaire,

Lorsque Bailly eut été créé maire de Paris, il fallut que Hulin sanctionnât de son immense popularité le choix que venaient de faire les Parisiens de leur premier magistrat municipal. Le 8 octobre, il fut promu au grade de capitaine-commandant de la huitième compagnie de chasseurs soldés.

Hulin, commandant des volontaires de la Bastille, prit sa part dans toutes les grandes journées de la Révolution française, à Versailles, au 10 août. Jeté en prison comme modéré, il en sortit après le 9 thermidor.

Ayant pris du service en l'an II dans l'armée d'Italie, il reçut du général Napoléon Bonaparte le grade d'adjudant-général. En l'an II, il commanda à Nice, à Livourne; en l'an III à Klagenfurth, en l'an IV à Milan, en l'an V à Ferrare. Il fut chef d'état-major de la division Richepanse en l'an VIII, officier supérieur du palais en l'an IX, et en l'an X chef de l'état-major de la divisionRivaud en Espagne.

Le 27 messidor an X, Hulin reçut du premier Consul l'ordre de se rendre à Alger avec une m i s s i o n secrète auprès du Dey. La m i s s i o n du général fut suivie d'un plein succès malgré les difficultés dont elle était hérissée. Il reçut à son retour, du premier consul, des témoignages de sa haute satisfaction.

En garnison à Gênes, il prit une part des plus actives à la défense dé cette ville. Envoyé en mission auprès des consuls, il suivit Bonaparte à l'armée de réserve et fut nommé chef d'état-major de la division Vautrin. Après la bataille de Marengo, il commanda de nouveau la place de Milan. En l'an XII, il fut promu au grade de général de brigade, avec le commandement des grenadiers de la garde consulaire. Le 19 frimaire de la même année, il reçut la croix d'honneur. Le 29 ventôse suivant, le général Hulin fut désigné pour présider la commission militaire chargée de décider sur le sort du duc d'Enghien ; les efforts du président de la C ommission, pour sauver la victime, furent entravés par l'empressement que l'on mit à faire exécuter la sentence. Au moment où le général Hulin écrivait au premier Consul pour lui faire part du désir du duc d'Enghien de s'entretenir, avant de mourir, avec le chef de la République française, la plume lui fut arrachée des mains par une personne que le général n'a pas voulu nommer.

Hulin fut promu en l'an XII au grade de commandeur de la Légion d'honneur, envoyé à la Grande Armée en 1805 et chargé du commandement de Vienne. Il fit, en 1806, la campagne de Prusse à l'issue de laquelle il reçut le commandement de Berlin. À son retour à Paris, en 1807, Hulin fut nommé général de division (9 août), avec le commandement de la 1e division militaire. Créé comte de l'Empire en 1808, il fut, en 1809, pourvu d'une dotation de 25 000 francs sur le domaine de Hayen en Hanovre et reçut en 1811 les insignes et la dignité de grand officier de la Légion d'honneur.

Tombe à Montparnasse

Le général-comte Hulin commandait la place de Paris et la première division lors de la conspiration de Mallet en 1812, et faillit périr victime de cette audacieuse tentative. Mallet s'étant adressé à lui, et voyant ses ouvertures mal reçues, lui tira à bout portant un coup de pistolet et lui fracassa la mâchoire.

Créé grand-croix de l'ordre de la R é u n i o n le 3 avril 1813, le comte Hulin conduisit jusqu'à Blois, en mars 1814, l'impératrice régente Marie-Louise. Le 8 avril suivant, après l'abdication de Fontainebleau, il envoya au gouvernement provisoire son adhésion aux mesures récemment adoptées.

La Restauration lui ôta le commandement de la 1re division qui lui fut rendue aux Cent-Jours. Banni par l'ordonnance du 24 juillet 1815, le général Hulin se retira en Belgique et de là en Hollande. Il paraissait fixé dans ce pays lorsque l'ordonnance du 1er décembre 1819 lui rouvrit les portes de la France. Rentré dans sa patrie, il vécut quelques années dans une propriété située dans le Nivernais, puis dans une terre située à la Queue-en-Brie (Seine-et-Oise), où il vécut dans la retraite.

Le comte Hulin, qui avait perdu la vue depuis quelques années, mourut à Paris, le 9 janvier 1841, laissant pour héritier de ses titres et de son nom, M. Hulin (Henri) capitaine à l'armée d'Afrique, son neveu et son fils adoptif.

 

 

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander