Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Louis-Michel Letort de Lorville¤

Référence: Sg9letort.edp

Mort en juin 1815 

Napoléon à Sainte-Hélène évoquant le destin tragique de son aide de

camp, lui fit cet éloge:"Je regrette beaucoup sa perte,il était de la

plus grande distinction".

Dimension: 13 cm

Alliage : 95 % Etain.

Etain massif coulé.


Finition de l'etain  Satiné.

Plus de détails


62,90 € TTC

Sg9letort.edp

Disponibilité : Disponible suivant Fabrication

Ajouter à ma liste

 
   

30 autres produits dans la même catégorie :

 

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur une plaque adhésive accompagnant votre produit pour le personnaliser

 

Louis-Michel Letort de Lorville

Louis-Michel Letort de Lorville
Louis-Michel Letort de Lorville
Naissance9 septembre 1773
Saint-Germain-en-Laye
Mort au combat15 juin 1815  ans)
Gilly
OrigineFrance France
Gradegénéral de brigade

Louis-Michel Letort de Lorville, né à Saint-Germain-en-Laye le 9 septembre 1773, mortellement blessé au combat de Gilly le 15 juin 1815, mort le lendemain, baron de l'Empire le 9 septembre 1810, général de brigade le 30 janvier 1813, aide de camp de l'empereur Napoléon Bonaparte.

Il fit avec distinction les premières guerres de la Révolution française, et devint, sous l'Empire, major dans les dragons de la garde. Volontaire de 1791, il combat à la bataille de Jemappes (et Neerwinden. Blessé en Italie en 1799, il continue pourtant sa carrière militaire, en Autriche, puis en Prusse, en Pologne et en Russie malgré une nouvelle blessure reçue à Iéna.

Il se signala en 1808 à la bataille de Burgos, et mérita par sa conduite en Russie, notamment au combat de Malojaroslawitz, le grade de général de brigade. Il se couvrit de gloire à Wachau, et quoique blessé, n'en voulut pas moins prendre part à la bataille de Hanau, où il eut un cheval tué sous lui. Il fit, le 2 février 1814, des prodiges de valeur à Montmirail, et fut nommé le lendemain général de division. Le 19 mars de la même année, il attaqua avec impétuosité l'arrière-garde ennemie, s'empara d'un parc de pontons, et poursuivit longtemps les alliés l'épée dans les reins.

Pendant les Cent-Jours, le général Letort alla offrir son bras à son ancien général, qui lui confia le commandement des dragons de la garde. Le 15 juin, au moment où Napoléon venait de donner l'ordre d'attaquer le corps de Ziethen, adossé au bois de Fleurus, celui-ci refusa le combat et se retira; l'Empereur, impatienté de voir ce corps lui échapper, donna ordre à son aide-de-camp Letort de prendre les quatre escadrons de service de la Garde et de charger l'arrière-garde ennemie, Letort s'élance aussitôt, poursuit, en la sabrant, l'infanterie prussienne, enfonce deux carrés d'infanterie, détruit un régiment entier; mais il tombe mortellement blessé d'une balle au bas ventre au milieu de cette brillante charge et meurt deux jours après.

Le nom du général Letort est inscrit sur le côlé Nord de l'arc de triomphe de l'Étoile.

 

 

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander