Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Jean-Baptiste Marbot¤

Référence: GLMARBOT.edp


Etain 95%

Finition satiné

Plus de détails


62,90 € TTC

GLMARBOT.edp

Disponibilité : Disponible selon Fabrication

Ajouter à ma liste

 
   

30 autres produits dans la même catégorie :

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur une plaque adhésive accompagnant votre produit pour le personnaliser


Les Mémoires de Marbot, publiées en 1820, constituent un remarquable témoignage sur l'épopée napoléonienne.

Né le 18 août 1782 à Altillac (Corrèze)
Mort le 16 Novembre 1854 à Paris

Jean Baptiste Antoine Marcellin de Marbot :

Issu d’une famille de noblesse militaire du Quercy, il s’engage en 1800 comme volontaire au 1er régiment de hussards Bercheny. 
Nommé lieutenant, un mois après, il participe à la bataille de Marengo et au siège de Gênes.
Successivement aide de camp d'Augereau, de Lannes et de Masséna (1809), il gravit les échelons de la hiérarchie militaire dans les états-majors, pour être nommé colonel en 1812, et placé à la tête du 23e régiment de chasseurs à cheval, avec lequel il fait les campagnes de Russie et d'Allemagne.
Durant les Cent-Jours, il rallie Valenciennes à l'Empereur et contraint le gouverneur, le général Jean-Louis Dubreton, qui voulait livrer la ville aux Anglais, à lui remettre la ville.
À la tête du 7e de Hussards, Napoléon le nomme général de brigade la veille de la bataille de Waterloo.
Le chef d'escadron Dupuy, arrivé au régiment le 1er mars 1815, raconte:
 "Je fus reçu avec amitié par le colonel Marbot, dont la figure ouverte et franche, les allures et le ton militaire, m'inspirèrent promptement attachement et confiance." 
Plus loin, Dupuy qualifie Marbot de "homme de tête et de cœur".
Proscrit par l'ordonnance royale du 24 juillet 1815, Marbot se met à écrire.
     
Les Mémoires de Marbot, publiées en 1820, constituent un remarquable témoignage sur l'épopée napoléonienne. 
Dans son testament, Napoléon destinait un legs à Marbot pour l'encourager "à continuer à écrire pour la défense et la gloire des armées françaises et à en confondre les calomniateurs et les apostats".
Nommé général en 1830, il suit le prince royal, comme aide de camp, au siège d’Anvers et dans les campagnes d’Afrique. 
Commandeur de la Légion d'honneur le 21 mars 1831, Marbot fut nommé, grand officier.
Passé en Algérie, il assiste à l'expédition de Mascara en 1835 puis à celle des Portes de Fer en 1839 et à la prise de Mouzaïa en 1840. 
Créé pair de France en 1845, il est admis à la retraite en 1848, et il meurt à Paris le 16 novembre 1854. 

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander