Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Joseph Boyer de Rébeval¤

Référence:GLREBEVAL.edp


Etain 95%

Finition satiné

Plus de détails


62,90 € TTC

GLREBEVAL.edp

Disponibilité : Disponible selon Fabrication

Ajouter à ma liste

 
   

30 autres produits dans la même catégorie :

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur une plaque adhésive accompagnant votre produit pour le personnaliser


Né le 20 avril 1768 à Vaucouleurs, décédé en mars 1822 à Paris.

Né le 20 avril 1768 à Vaucouleurs, décédé en mars 1822 à Paris.

Il est inhumé dans le cimetière du Père Lachaise.

En 1787, il entre en service comme canonnier au régiment d'Auxonne.

Il fit avec distinction presque toutes les campagnes de la Révolution, et gagna tous ses grades par des actions d'éclat.

 Lieutenant en 1792, il passe aux armées de Sambre et Meuse de 1794 à 1796, d’Italie en 1797 où il est blessé, puis à l'armée du Danube.

 Nommé aide de camp du général DUHESME, il s'illustre à diverses reprises, notamment à Lodi le 4 juin 1800. Il passe dans la garde au régiment de chasseurs à pieds comme colonel chef de bataillon, il fut chargé de faire le blocus de Colberg, en Poméranie.

Il combat à Essling, puis commande la 2ème brigade de la division GUDIN à Wagram en juilllet 1809. C’est une grande année pour lui.

Il est successivement nommé : baron d'Empire en janvier, général de brigade en juin, et commandant de la Légion d'Honneur en septembre 1809.

C’est en tant que adjudant-général de la Garde, qu'il sert en Russie où il est blessé à la Moskowa le 7 septembre 1812.

Il participe à la campagne d’Allemagne de 1813, d’où les Français sont refoulés.

Il se distingue à Wurtchen, et à Dresde où il est de nouveau blessé le 26 août 1813.

En 1815, il commande une division censée se réunir à Poitiers, par conséquent il ne peut combattre à Waterloo.

Après le licenciement de l'armée, il se retire dans sa terre de Rebeval, où il meurt en mars 1822. Son nom est inscrit sur l'Arc de Triomphe de l'Etoile.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander