Catégories

Nous Suivre


facebook Twitter google+

~~~~
Nos coordonnées
~~~~

Elodie Jacquet
Team Elodie Etains
52 rue de la gare,
59181 Steenwerck
France
Tel: +33-328404213

1 rue Poumirau,
64190 Sus
France
Tel: +33-328412879

Blog: http://blog.team-elodie-etains.com/


Besoin d'un renseignement? telephonez au 03.28.40.42.13 de 9h a 19h

Joséphine de Beauharnais¤

Référence: josephinedebeauharnais.edp

dimension: 13 cm

Alliage : 95 % Etain.

Etain massif coulé.


Finition de l'etain  Satiné.

Plus de détails


62,90 € TTC

josephinedebeauharnais.edp

Disponibilité : Disponible suivant Fabrication

Ajouter à ma liste

 
   

15 autres produits dans la même catégorie :

 

Gravure Offerte

Compléter le champ "Si vous voulez nous laisser un message à propos de votre commande, merci de l'écrire ici." qui sera sur le bon de  commande avec le texte de votre choix qui sera gravé sur une plaque adhésive accompagnant votre produit pour le personnaliser

Joséphine de Beauharnais

L'impératrice Joséphine.

Marie-Josèphe-Rose de Tascher de La Pagerie, plus connue sous le nom de Joséphine de Beauharnais(23 juin 1763, les Trois-Îlets, Martinique - 29 mai 1814,Rueil-Malmaison). Première épouse de l'EmpereurNapoléon Ier(1804-1809).

Sommaire

 
  • 1 Biographie

 

Biographie 

Marie-Josèphe-Rose Tascher de La Pagerie est la fille aînée de Joseph-Gaspard de Tascher de La Pagerie(1735-1791), chevalier, seigneur de La Pagerie, et deRose Claire des Vergers de Sannois (1736-1807), issue d'une famille de riches colons martiniquais. Elle tiendrait son prénom de la dauphine née Marie-Josèphe de Saxe, ( belle-fille de Louis XV et mère de Louis XVI, Louis XVIII et Charles X ) dont son père a été page.

Au cours de l'année 1777, M. de Beauharnais, un ami de la famille, propose à M. de La Pagerie d'unir deux de leurs enfants : le vicomte Alexandre de Beauharnais et Catherine Désirée de La Pagerie. Malheureusement, lorsque cette demande parvient aux La Pagerie, la jeune fille souhaitée vient de mourir, emportée par la tuberculose. Alexandre accepte alors la main de "Rose", qui quitte son île natale pour l'épouser le13 décembre 1779 à Noisy-le-Grand.

Le couple donna naissance à deux enfants :

  • Eugène-Rose (1781-1824), vice-roi d'Italie, épousa en 1806 Augusta-Amélie de Bavière (1788-1851), fut à l'origine des ducs de Leuchtenberg, et dont plusieurs descendants épousèrent des monarques européens.
  • Hortense Eugénie Cécile (1783-1837), qui épousa en1802 un frère de Napoléon Louis Bonaparte, plus tard Roi de Hollande, et fut la mère de Napoléon III et duduc de Morny.

Le mariage de "Rose" et Alexandre ne fut pas heureux, Alexandre multipliant les liaisons et faisant injustement porter à sa femme l'échec de leur mariage. Le couple se sépara à l'amiable en décembre 1785.

Arrêté sur l'ordre du Comité de sûreté générale, le vicomte fut guillotiné en 1794. C'est presque par miracle que sa femme évita l'échafaud tant elle s'était (assez naïvement) exposée pour sauver des royalistes. Emprisonnée en avril 1794, elle sera relachée le 6 août.

A sa sortie de prison, sa beauté et ses amitiés liées pendant sa détention lui ouvrent les portes des salons à la mode. Elle est alors tellement pauvre qu'on la dispense, lors des soirées, d'apporter son pain comme cela se faisait alors. Malgré sa pauvreté, la citoyenne Beauharnais s'arrange toujours pour être bien mise, contractant des dettes, jouant probablement de ses charmes pour régler les dettes les plus criantes.

Elle devint une des reines du Directoire, nouant une grande amitié avec Thérésa Tallien et devint la maîtresse de Barras dont elle était follement éprise et qu'elle voulait épouser. Elle est alors une femme entretenue. MaisBarras, se détachant d'elle, cherche à s'en débarrasser et lui présente un officier, Napoléon Bonaparte, censé lui apporter stabilité financière et une bonne position dans le monde. la veuve Beauharnais accepte ce mariage sans amour de sa part, certainement peu convaincue au début des capacités de son époux à se tailler une place dans les sphères du pouvoir. Celui-ci, très épris, jaloux et possessif, renomme le deuxième prénom de sa promise, Josèphe, en Joséphine pour ne pas avoir à prononcer un prénom prononcé par les amants de sa femme ...

"Joséphine" épousa civilement Bonaparte le 9 mars 1796à Paris. Il a 27 ans, elle en a six de plus. Les deux époux trichent sur leur âge et, très vite, elle soutient son mari et est un relais efficace pour le promouvoir à Paris quand il est en campagne. Ce fut en grande partie grâce à son épouse que Bonaparte fut nommé général en chef de l’armée d’Italie. Joséphine tire de substantiels revenus grâce à des marchés de fournitures plutôt douteux avec l'armée afin de subvenir à ses goûts luxueux. L'entente avec sa belle-famille était des plus mauvaises, Pauline Bonaparte, qui a le même âge qu'Hortense, l'appelle "la vieille".

Leur vie de couple fut orageuse sous le Directoire, à cause des infidélités chroniques de Joséphine, qui refusait de quitter Paris pour suivre Napoléon dans ses campagnes. Par la suite, la situation s’est inversée,Napoléon ne répugnait pas à prendre des maîtresses dans l'entourage de son épouse, et Joséphine qui ne l'ignorait pas devait subir la présence de ses rivales.

 

Madame Bonaparte dans son salon, vers 1801.

C'est dans la maison de Joséphine, rue Chantereine, que se prépara le coup d'État du 18 Brumaire qui mena auConsulat. En attendant, tâchant de se concilier sa belle-famille, elle marie sa fille à son beau-frère, Louis Bonaparte (1802). Devenue "Consule", elle assume ses fonctions de "Première Dame" avec une rare aisance qui charme ses invités.

 

Le couronnement de Joséphine

Le 18 mai 1804, le Sénat vote à l’unanimité l’instauration du gouvernement impérial, proclamant Napoléon empereur héréditaire des Français. Royaliste dans l'âme, elle suppliera Napoléon de renoncer au trône ("Je t'en prie, Napoléon, ne te fais pas roi !"), paroles peut-être aussi motivées par sa stérilité supposée. Après avoir épousé religieusement Joséphine le 30 octobre au palais des Tuileries [Joséphine, croyant éviter divorce ou répudiation, avait habilement profité de la présence du Pape Pie VII pour glisser qu'ils n'étaient pas mariés religieusement], celui qui s’appelle désormais Napoléon Ier est - le 2 décembre 1804 - sacré empereur par le papePie VII à Notre-Dame de Paris. C’est lui-même qui posa la couronne impériale sur la tête de son épouse Joséphine et qui la proclama impératrice.

 

Lettre de divorce de Joséphine 1809

Joséphine ayant déjà deux enfants, Napoléon croyait être stérile, jusqu’au jour où une suivante de sa femme lui donna un fils,Charles Léon. Il se décida alors à répudier son épouse pour fonder une dynastie. Le divorce fut prononcé en 1809, et le mariage religieux fut annulé en 1810. Napoléon conserve néanmoins à Joséphine le titre d’impératrice et la fit duchesse de Navarre, (majorat composé du domaine de Navarre à Evreux, dont hérita son fils Eugène). Cette dernière se retira au Château de Malmaison qu'elle avait acheté en 1799 et où toutes les têtes couronnées d'Europe, vainqueurs, défilèrent au printemps 1814.

Dépensière, toujours endettée, extrêmement coquette (elle possédait des centaines de robes), elle continua après son divorce à bénéficier des largesses de Napoléon; et Louis XVIII, revenu sur le trône, acceptera même à la mort de Joséphine de régler les dernières dettes.

Le tombeau de Joséphine à Saint Pierre Saint Paul de Rueil-Malmaison

Passionnée de botanique, elle contribua à introduire de nombreuses espèces florales en France, notamment dans ses serres chaudes de laPetite Malmaison. C’est pour avoir souhaité montrer au tsar Alexandre Ier son jardin, vêtue d’une simple robe d’été, qu’elle prit froid et contracta la pneumonie qui devait l’emporter, le 29 mai1814. Elle est enterrée dans l'église Saint-Pierre-Saint-Paul de Rueil-Malmaison.

Parmi ses petits-enfants, on compte d'illustres souverains. En effet, par sa fille Hortense, elle est la grand mère de l'empereur Napoléon III. Mais par son filsEugène, marié à la fille du roi de Bavière, elle est la grand-mère d'une reine de Suède (la reine Joséphine), d'un prince consort de Portugal (le prince Auguste), d'une impératrice du Brésil (l'impératrice Amélie), d'un grand-duc de Russie (le grand-duc Maximilien) et l'ancêtre par voie féminine de beaucoup de têtes couronnées européennes actuelles (rois actuels de Norvège, Suède,Belgique, Luxembourg, Danemark et Grèce).


 

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander